Les francs-tireurs

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Mercredi 21 h
Rediffusion :
Jeudi 11 h, samedi 20 h, dimanche vers 23 h
Durée :
60 minutes

À compter du 11 janvier 2017


NOUS JOINDRE

Par courriel
francstireurs@telequebec.tv


Par la poste
Émission Les Francs-Tireurs
655 rue Parthenais
bureau A-105
Montréal, QC H2K 3R7

Tous les épisodes

Émission 393

Émission du 27 mars 2013

Franc-tireur depuis huit ans, Patrick Lagacé se lancera en septembre dans un tout nouveau projet télé : Deux hommes en or, qu’il coanimera sur nos ondes avec Jean-Philippe Wauthier. Pour souligner le riche apport de Patrick Lagacé aux Francs-tireurs, l’équipe de l’émission proposera ce mercredi de jeter un coup d’oeil sur différents reportages et entrevues qu’il a réalisés au fil des ans, ainsi que sur certains moments glorieux... Patrick a interviewé des drags queen, des mères en deuil de leurs fils soldats, des prisonniers, et même des conspirationnistes... Il a rencontré entre autres Anne-France Goldwater et Justin Trudeau... et s’est notamment rendu au Liban pour rencontrer des réfugiés syriens et palestinien, à Paris et à New York. C’est maintenant à son tour de s’asseoir sur la chaise de l’invité et de répondre aux questions de son confrère Richard Martineau! Une rétrospective à ne pas manquer!

Angèle Dubeau qui décide de mettre sa virtuosité au service des jeux vidéo avec un album d’œuvres musicales comme Assassin’s Creed ou Angry Birds. L’OSM qui s’associe à Simple Plan ou à Marie-Mai le temps d’un concert. Un chanteur d’opéra qui partage la scène avec Éric Lapointe ou Ginette Reno. Cette tendance de plus en plus courante de marier la musique pop à la musique classique et à l’art lyrique, aussi appelé crossover, peut certes ravir le grand public mais est loin de faire l’unanimité. Est-ce une stratégie pour attirer les plus jeunes ou le symptôme du déclin culturel? En reportage, Richard en discute avec le chef d’orchestre Simon Leclerc, le ténor Marc Hervieux, l’animatrice et claveciniste Catherine Perrin et le redoutable critique musical de La Presse Claude Gingras.

En savoir plus

Émission 392

Émission du 20 mars 2013

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé est au Liban durant toute l’émission : à Beyrouth, il rencontre Mazen Kerbaj, dessinateur, peintre, bédéiste et musicien. Mazen porte un regard drôle et acide sur sa société et ses concitoyens. Au volant de son scooter, il nous fait visiter, nous raconte et nous explique son Beyrouth, le Beyrouth grouillant de vie comme le Beyrouth ravagé par la guerre : il a vécu la guerre civile libanaise de 1975-1990 et aussi le bombardement israëlien de Beyrouth en 2006 pendant lequel il a tenu un blogue de dessins faits dans l’urgence, au son des bombes qui tombaient sur la capitale libanaise. Il y parle de sa colère, de sa détresse, de sa peur, de l’absurdité d’essayer de dessiner alors que la guerre gronde, de son choix de ne pas fuir sa ville comme tant de ses concitoyens. Mazen est un incroyable observateur de sa société : dans ses BD, il se moque des femmes oiseuses des riches hommes d’affaire libanais qui se plaignent de leurs domestiques philippines dans les cafés du quartier branché Gemmayzeh, il parle des camps palestiniens, des conditions de vie difficiles, il se moque des politiciens, des méandres du pouvoir, toujours avec un sourire mi-amer et un humour acéré.

Patrick se rend aussi à Ein El-Hilweh, camp palestinien au sud de Beyrouth : c’est l’un des plus anciens et des plus grands camps palestiniens du Liban. Rues minuscules et défoncées, maisons construites à l’avenant, équipements sanitaires et électriques moyenâgeux, les camps sont des endroits désespérés. Sur les papiers d’identité des résidents des camps, puisqu’on leur refuse la nationalité libanaise, on écrit apatride ou ‘stateless’. Certains métiers leur sont interdits, l’avenir au Liban est bouché, mais l’espoir de rentrer un jour en Palestine est tenace, malgré qu’un retour semble invraisemblable pour des yeux occidentaux. On se balade dans le camp pour y capter la vie quotidienne d’un endroit qui n’a plus rien de temporaire.

Patrick Lagacé rencontre aussi trois enfants qui tentent de vendre des ballons et autres babioles aux Beyrouthins qui déambulent sur la Corniche en bord de mer : les trois frères ont fui le conflit syrien avec leur mère pour trouver refuge à Beyrouth. Ils survivent tant bien que mal pendant que le conflit syrien s’éternise.

En savoir plus

Émission 391

Émission du 13 mars 2013

Cette semaine aux Francs-Tireurs: Marc Zaffran est médecin généraliste et écrivain sous le pseudonyme de Martin Winckler. Français d'origine, il vit à Montréal depuis 2009 et est maintenant résident permanent du Canada. Dans ses romans les plus marquants (dont La maladie de Sachs, porté à l’écran par Michel Deville), il traite de la médecine en milieu rural, de la pratique gynécologique, de la formation des docteurs, ou, comme dans son plus récent ouvrage, En souvenir d'André, du suicide assisté. Très critique par rapport au système de santé, ses propos l'ont catapulté au rang des enfants terribles de la profession en France. Il s'entretient avec Richard Martineau sans détour et avec une liberté de conscience rare chez les professionnels de la santé.

Aussi, Patrick Lagacé vous propose une incursion dans l’univers du cheerleading. Certains considèrent le cheerleading comme un sport à part entière, d’autres comme un spectacle sexiste au service du marketing sportif. Alors que les cheerleaders de football rivalisent surtout en matière de petites tenues suggestives et posent pour des calendriers sexy, des milliers de jeunes filles (à partir de 3 ans!) pratiquent un genre de cheerleading de compétition dit acrobatique. Au programme: une visite au Cheer Fest 2013 et lors des auditions annuelles des cheerleaders des Alouettes!

En savoir plus

Émission 390

Émission du 6 mars 2013

Un an après le printemps érable, Patrick Lagacé rencontre Gabriel Nadeau-Dubois, ex-coporte-parole de la CLASSE (Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante). Une entrevue saisissante où l’ex-leader étudiant et militant dans l’âme, devenu à 21 ans la figure médiatique de ce conflit, se livre sans détour comme jamais auparavant. Retour sur son année qui l’a propulsé sur la place publique et sur cette mobilisation sans précédent qui a divisé le Québec. À titre de coporte-parole de la CLASSE, il s’est souvent retrouvé entre l’arbre et l’écorce, fut victime de harcèlement, de menaces et d’attaques personnelles virulentes. Aujourd’hui, loin des feux de la rampe, Gabriel Nadeau-Dubois poursuit ses études en philosophie à l’Université de Montréal et est en pleine rédaction d’un livre qui paraîtra l’automne prochain où il reviendra sur tout ce qu’il a vécu.

L’industrie de la musique québécoise, comme partout ailleurs sur la planète, subit des baisses dramatiques de ses ventes de disques. L’industrie du disque et du spectacle au Québec doit se remettre en question, repenser ses modèles d’affaires, innover pour faire en sorte que les premiers visés par ces pertes de revenus, les artistes, puissent se démarquer à travers l’avalanche de productions étrangères qui monopolisent les ondes, les tablettes des disquaires, les planches des salles de spectacles, sans parler de l’explosion de l’offre sur Internet. Parmi ceux qui ne l’ont pas facile, les groupes de musique québécois doivent en plus conjuguer avec le nécessaire partage des revenus entre ses membres, ce qui rend leur survie de plus en plus difficile. Pour en discuter, Richard Martineau reçoit donc trois leaders de formations québécoises: Louis-Jean Cormier, (Karkwa), Sébastien Ricard, alias Batlam (Loco Locass) et Guillaume Beauregard, (Vulgaires Machins, groupe phare du punk rock québécois).

En savoir plus

Émission 389

Émission du 27 février 2013

En entrevue, Richard rencontre Sœur Marie-Paul Ross qui a affronté les foudres de sa congrégation lorsqu’elle a décidé, au milieu des années 90, de devenir sexologue. Sans l’intervention de Jean-Paul II lui-même qui l’a convoquée au Vatican, elle n’aurait pu poursuivre dans cette voie très marginale. Elle demeure à ce jour l’une des rares sur la planète à porter les deux chapeaux de religieuse et sexologue. Ses prises de position sur l’Église, sur ses dérives et ses déviances, tout comme ses dénonciations sans détour en ont fait d’elle le mouton noir des Sœurs Missionnaires de l’Immaculée-Conception et viennent secouer le milieu ecclésiastique.

De son côté, Patrick Lagacé passe une journée dans le programme mère-enfant de Portage, qui accueille des mères toxicomanes et leurs enfants. Dans ce reportage, on met un visage et une histoire sur une réalité qui provoque a priori la grimace et l’incompréhension : une femme enceinte ou une nouvelle maman qui se drogue ou se saoule, c’est l’ultime tabou. On rencontre deux mères, Judith et Mélanie, qui ont accepté de témoigner et de nous raconter leur histoire en plus de nous faire partager le quotidien d’un centre de désintoxication… qui compte également une garderie.

En savoir plus

Émission 388

Émission du 20 février 2013

Dans la foulée du mouvement de contestation autochtone Idle No More, de la Commission de vérité et réconciliation sur les pensionnats autochtones, et des discussions entourant le développement du Plan Nord, nous réunissons trois autochtones aux profils différents pour échanger sur les sujets les plus chauds concernant les Premières nations. Patrick Lagacé rencontre Florent Vollant, auteur-compositeur-interprète (Kashtin) qui a vécu personnellement la dure expérience des pensionnats autochtones, Mélissa Mollen Dupuis, jeune cofondatrice du mouvement Idle No More au Québec, et Yves Sioui Durand, homme de théâtre (fondateur d’Ondinnok, première troupe de théâtre autochtone professionnelle au Québec) et cinéaste (réalisateur de Mesnak, premier long métrage de fiction québécois réalisé par un membre des Premières Nations).

Richard Martineau fait une incursion dans l’univers western montréalais et se transforme en véritable cowboy urbain le temps d’un reportage! Entrevue et séance d’essayage dans une boutique équestre avec le trésor national, Paul Daraîche, icône de la musique country au Québec et star incontestée depuis plus de 45 ans et table ronde avec Bourbon Gautier, Éric Goulet et Mara Tremblay qui ont le country dans le sang. À ces rencontres jouissives s’ajoutent deux arrêts aussi obligés que savoureux : le très sympathique bar De nos Aïeux et le très mythique Paspébiac, véritable institution gaspésienne et haut lieu de rassemblement des amateurs du genre, où notre Richard osera même pousser quelques notes!

En savoir plus

Émission 387

Émission du 13 février 2013

Pendant que certains militent depuis des années pour la légalisation et la décriminalisation du cannabis au Canada, d’autres s’y opposent très farouchement. Pour en débattre avec Richard Martineau, du côté des contre, le policier à la retraite François Doré et le psychiatre Louis Morissette. Du côté des pour, Marc-Boris St-Maurice, directeur de la Fondation Marijuana et Jean-Sébastien Fallu, professeur à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal et porte-parole du GRIP. Une chose est sûre, le gouvernement Harper ne se laissera pas influencer par des sondages démontrant qu’une majorité de Canadiens se disent favorables à la décriminalisation de la marijuana.

La Mleeta: le Disneyland du Hezbollah
Pour le monde occidental, le Hezbollah est un groupe terroriste qui kidnappait des journalistes contre de l’argent il n’y a pas si longtemps. Le Canada et les États-Unis, au contraire d’autres pays européens, l’ont mis sur leur liste des organisations terroristes. Aujourd’hui au Liban, le Hezbollah est la seule milice qui n’est pas désarmée, et elle est représentée en fort nombre au sein du gouvernement du Liban. Patrick Lagacé s’est rendu au Musée de la Mleeta, le musée que le Hezbollah a consacré à ses victoires militaires sur Israël au Sud-Liban. On visite ce haut lieu touristico-islamique, sorte de Disneyland du Hezbollah, ouvert en 2010: tanks israéliens, armes et cartes de positions israéliennes prêtes à être attaquées, symboles patriotiques à la gloire du Hezbollah libanais... Propagande et conversion médiatique pour se refaire une image sont au menu.

En savoir plus

Émission 386

Émission du 6 février 2013

À New York, Patrick Lagacé rencontre Justin Jedlica, qui se surnomme lui-même « The Human Ken Doll », soit la poupée humaine Ken… comme dans Ken et Barbie. Le jeune new-yorkais de 32 ans a déjà subi 90 procédures relevant de la chirurgie esthétique : il s’est fait refaire le nez cinq fois, on lui a mis des implants pour les pectoraux, les abdominaux, les fesses, les biceps, les triceps. Il a du botox dans le front, les lèvres, les joues. Et il se plaît à repousser les limites de la chirurgie et à modifier son apparence. Rencontre avec un accroc de la chirurgie esthétique.

Aussi à l’émission, à l’ère des nouvelles technologies de surveillance, des réseaux sociaux et des cyberenquêtes, assiste-t-on à l’avènement de la police 2.0? Patrick Lagacé et Richard Martineau sont allés enquêter sur le terrain afin de constater de visu si les techniques de la SPVM s’étaient adaptées à son époque. Au menu, entre autres, une visite au Centre opérationnel pour y découvrir les plus récentes avancées technologiques, et on pénètre dans l’antre du Centre de commandement, où l’on y rencontre, pour la première fois à l’écran, la responsable du compte Twitter de la SPVM, qui a joué un rôle central dans les communications des forces de l’ordre durant le «Printemps érable».

En savoir plus

Émission 385

Émission du 30 janvier 2013

Richard Martineau discute gentillesse avec Marc-André Coallier, Ricardo Larrivée et Marie-Chantal Perron qui ont la réputation d’être des gentils, autant en ondes que dans la vie. Mais le mot gentil prend aujourd’hui toutes sortes de connotations et d’aucuns diraient que la mode est plutôt au cynisme. La gentillesse serait-elle donc devenue une tare? Faut-il cesser d’être gentil pour être respecté? Faut-il être méchant pour être cool? Pourquoi aurait-on tendance à ridiculiser les gentils? Nos invités en ont-ils soupé de cette étiquette de gentil qui leur est accolée? Et si derrière toute personne gentille, charmante et agréable sommeillait aussi un pas fin, une pas fine?

Alors que le gouvernement conservateur vient de couper les fonds au Service Option-Vie qui venait en aide aux détenus condamnés à perpétuité en prison et en libération conditionnelle, Patrick Lagacé s’intéresse aux conditions de vie et de réinsertion des ex-détenus âgés qui ont passé une bonne partie de leur vie en-dedans. Qu’est-ce qui nous attend dehors quand on a passé l’essentiel de sa vie adulte en dedans? Comment apprend-on à vivre, à se faire des amis, à payer son loyer quand on se retrouve devant la nouveauté de la liberté et les contraintes que ça comporte? Patrick en discute avec Léo Simard, ex-détenu qu’on rencontre chez lui, dans une résidence pour ex-détenus âgés, avec Daniel Benson, ex-détenu et ex-intervenant pour le service Option-Vie et avec Michel Gagnon, à la tête d’une maison de transition.

En savoir plus

Émission 384

Émission du 23 janvier 2013

En entrevue, Richard Martineau reçoit Dany Turcotte, fou du roi depuis 9 ans à Tout le monde en parle, un rôle pas si facile à jouer et qui lui a attiré les foudres de quelques invités pas toujours heureux de recevoir ses flèches… et ses fameuses cartes. En septembre 2005, sa sortie de placard publique, faite sur le plateau de la célèbre émission, fut très médiatisée et l’a libéré. Devenu en quelque sorte le porte-étendard au Québec de la cause homosexuelle, le récipiendaire du Prix Lutte contre l’homophobie en 2009 et du Prix de la Tolérance Paul Gérin-Lajoie en 2012, souhaiterait que d’autres personnalités publiques de tous horizons puissent, tout comme lui, oser faire leur coming-out. L’animateur de La petite séduction est à même de constater, par ses visites dans les villages du Québec, que le silence perdure encore quand il est question d’orientation sexuelle.

Aussi à l'émission, les huissiers de justice exercent une profession mal connue, mal aimée et qui a beaucoup évolué depuis l'époque des gros bras qui débarquaient brutalement dans les chaumières pour effectuer des saisies musclées. Mais encore aujourd'hui, lorsque l’on reçoit la visite d’un huissier, ce n’est jamais pour une bonne nouvelle. Ils doivent d’ailleurs conjuguer avec une multitude de réactions allant de l’incrédulité à l’agressivité, voir la violence. Bref, ils en voient de toutes les couleurs et sont des témoins privilégiés de la misère ordinaire.

Patrick Lagacé est allé sur le terrain pour accompagner deux huissiers de justice d'expérience, Jacques Derepentigny, un vétéran qui pratique depuis 37 ans dans la région de Valleyfield, et Rock Beaudin qui exerce le métier d’huissier depuis 30 ans sur la Rive-Sud de Montréal. À bord de leurs véhicules respectifs, entre leurs visites de signification ou d'exécution, les deux huissiers partagent des anecdotes troublantes ou cocasses sur leur carrière d'exécuteur de la justice.

En savoir plus

Émission 383

Émission du 16 janvier 2013

Valsant entre la naïveté et le regard lucide et cinglant sur l'actualité, la politique et la société, l'humoriste Laurent Paquin s'engage sur des terrains parfois glissants qui l'ont mené vers la controverse. Dans cette entrevue, passant du rire aux larmes, Laurent Paquin critique la prétention des médias sociaux, avoue sa relation particulière à la nourriture et s'exprime avec une sensibilité insoupçonnée sur ses longues démarches d'adoption internationale. Cette entrevue dans le plus pur style Francs-Tireurs qu'il a accordée à Patrick Lagacé, nous promet une montagne russe d'émotions avec un Laurent Paquin comme vous ne l'avez jamais entendu.

Aussi à l'émission, une industrie qui fascine, monde merveilleux qui semble être un conte de fée pour beaucoup de jeunes filles (et leurs parents), l’industrie de la mode au quotidien est à mille lieues des images glamour qu’on voit sur papier glacé : malversations financières, shootings pas payés, contrats annulés sans raison, pressions de la maigreur extrême, détresse psychologique, longues heures de travail non réglementées, abus sexuels. Dans d’autres industries, on empêche le travail des enfants. Dans le monde de la mode, on l’encourage… Personne n’ose dénoncer la situation parce que les mannequins ont peur de ne plus travailler. Avec Rachel Blais, Meredith Wright et Francesca Tedeschi, trois mannequins qui ont foulé les catwalks du monde entier, Richard Martineau explore de l’intérieur cette industrie qui fait rêver, mais qui tourne souvent au cauchemar.

En savoir plus

Émission 382

Émission du 9 janvier 2013

Cette semaine, Richard Martineau s'est rendu à Brooklyn pour rencontrer Marc Séguin, véritable franc-tireur de l’art contemporain québécois. Reconnu comme l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération, ce peintre, chasseur et romancier, partage son temps entre sa vie de famille au coeur de la nature à Hemmingford et son nouveau studio à Brooklyn, dont il nous a ouvert la porte. La dénonciation politique, la destruction, la vie et la mort prennent une place centrale dans son oeuvre, tant visuelle que littéraire, avec ses références récurrentes au terrorisme, aux tueurs en série, à la papauté et à la dictature. Dans cette entrevue passionnante, Marc Séguin exprime sans détour, et avec une acuité de regard posé sur notre époque, son rapport au marché de l’art, à son star-system, au milieu de l’art québécois et à celui de New York. Une rencontre marquante.

Aussi à l'émission, table ronde animée par Patrick Lagacé avec Pascal Charbonneau, Frédéric Boucher et Bruno Caron, trois Québécois qui travaillent à New York dans le monde parfois très controversé de la finance. Ces trois Québécois ont tous réussi à New York et peuvent nous en parler de l’intérieur. Une discussion qui abordera les mythes et les préjugés qu’on entretient à propos de l’argent, de Wall Street et des traders, qui nous permettra d’en savoir davantage sur un univers méconnu. Comment ont-ils fait leur place et réussit à percer ce monde fermé? À quoi ressemblent leurs journées et leurs nuits? Pourquoi ont-ils choisi ce métier ? Et quelle est la part de responsabilité de la haute finance dans l’effondrement économique, particulièrement en 2008?

En savoir plus

Émission 381

Émission du 5 décembre 2012

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé s'entretient avec le journaliste et essayiste John R. MacArthur qui dirige depuis 1983, le Harper’s Magazine, le plus ancien mensuel des États-Unis. Alors que ses écrits sont fortement marqués à gauche, il s’avère être l’un des critiques les plus virulents de l’administration Obama, qu’il accuse d’avoir déçu les espoirs de réformes qu’avait suscités son élection en 2008 et d’être, comme d’autres Présidents avant lui, à la solde des grandes corporations. Suite à la réélection d’Obama et du ton conciliant de son discours de victoire, doit-on s’attendre à un glissement de plus en plus marqué de son administration vers la droite? MacArthur, de son bureau new-yorkais, analyse la situation sans ménagement : «Obama est un démocrate... vendu !»

Table ronde animée par Richard Martineau avec trois immigrants homosexuels nés dans des pays homophobes qui ont choisi le Québec pour vivre plus librement leur orientation, loin de la stigmatisation. Pilar Roqueni, une lesbienne originaire du Mexique, Fabrice Nguena, originaire du Cameroun et Rémy Nassar, originaire du Liban, se livrent sans détour sur les difficultés auxquelles ils ont dû faire face dans leur pays d’origine, mais aussi ici, dans leur nouvelle terre d’accueil, où ils vivent aussi trop souvent le rejet de leur propre communauté.

En savoir plus

Émission 380

Émission du 28 novembre 2012

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit Jean-François Lisée, l’homme aux multiples identités : ex-journaliste, essayiste, universitaire, blogueur, il occupe maintenant le poste de ministre des Relations internationales et on le décrit comme le numéro 2 du gouvernement. Celui qui affirme avoir appris la diplomatie auprès de Lucien Bouchard est réputé pour sa vive intelligence, mais il fait parfois grincer des dents ceux qui lui reprochent sa condescendance. Le ministre Lisée est également responsable de la métropole et des relations (pas toujours faciles) du gouvernement Marois avec la communauté anglophone. Patrick Lagacé le questionne sur les premières décisions controversées de certains de ses collègues, notamment le recul du Parti Québécois sur l’abolition de la taxe santé.

Les furries, vous connaissez? C'est une communauté aux ramifications internationales de gens qui se passionnent pour les animaux anthropomorphiques… surtout s'ils sont faits en peluche et qu'ils peuvent les porter sur eux et faire le bonheur des passants en distribuant les câlins! Plus que de simples mascottes, les furries s'identifient à leur animal fétiche et trouvent dans la communauté furry une tolérance, une ouverture d'esprit et une folie qui leur permet souvent de s'exprimer plus librement que dans leurs habits de tous les jours. Richard Martineau est allé à la rencontre d'une belle gang d'amoureux des costumes en peluches, dans la région de Québec, à la recherche de leurs motivations profondes. Il en est revenu comblé de tendres câlins chaleureux!

En savoir plus

Émission 379

Émission du 21 novembre 2012

En entrevue, de New York, Richard Martineau rencontre Glenn Carle, ancien espion à l’emploi de la CIA pendant près de 25 ans, entre autres pendant le règne de George W. Bush et de sa lutte effrénée contre le terrorisme et Al-Qaïda. Retour sur les méthodes d'interrogatoires musclées de la CIA envers les détenus en Irak et en Afghanistan auxquelles Carle a participé. Jusqu’où peut-on aller dans un interrogatoire? Qu’est-ce qui est de la torture et qu’est-ce qui ne l’est pas? En quoi ces méthodes parfois très violentes, prescrites par l’agence américaine de renseignements, peuvent-elles vraiment être utiles et légales pour protéger l’Amérique? Glenn Carle revient aussi sur la série 24 qu’il dénigre et qui, prétend-il, demeure de la pure fiction et s’avère à mille lieues de la réalité. Faut-il le croire?

De son côté, Patrick Lagacé passe une journée avec Hans Marotte, avocat et porte-parole du Mouvement action-chômage de Montréal. Le militantisme de cet ex-champion de boxe amateur ne date pas d’hier. Certains se souviendront qu’à la fin des années 80, il avait été reconnu coupable de plusieurs chefs d'accusation pour avoir badigeonné de graffitis les vitrines de commerces qui n’affichaient pas en français et avoir accroché une banderole avec l'inscription «Loi 101» sur la croix du mont Royal. Aujourd'hui, et ce depuis 18 ans, Hans Marotte, tel un véritable pitbull, prend en mains les causes de chômeurs et chômeuses qui ont des problèmes avec l'assurance-emploi tout en visant la sauvegarde et l’amélioration de ce régime. Rappelons que dès janvier 2013, le gouvernement fédéral s'apprête à contraindre les prestataires à accepter des emplois moins qualifiés et moins bien rémunérés et à modifier, dès le mois d’avril, les mécanismes d'appel de l'assurance-emploi (le conseil arbitral tel qu’on le connaît sera aboli).

En savoir plus

Émission 378

Émission du 14 novembre 2012

Patrick Lagacé rencontre le seul et unique Ron Fournier, ex-arbitre devenu confesseur du peuple, prophète et prédicateur-verbomoteur qui a troqué le sifflet pour le micro en 1987 après avoir porté le chandail rayé pendant 14 ans, dont 10 ans dans LNH et 4 ans dans l’AMH. Doyen des joueurnalistes, roi des ondes, animateur depuis un quart de siècle de la tribune radiophonique Bonsoir les sportifs (jadis C’est officiel), Ron Fournier demeure toujours bien branché et reste un acteur incontournable chez les amateurs de sports. Derrière son micro du 98,5 FM tout comme jadis derrière son sifflet, au-delà du sport, il se démarque avec un style aussi flamboyant qu’électrisant. Si sur la patinoire il cultivait une allure d'incorruptible qui ne laissait personne indifférent, il est passé maître dans l’art de réchauffer le cœur des fans comme animateur. Aussi au menu : retour sur sa vie d’arbitre truffée d’anecdotes savoureuses mais aussi parsemée de hauts, de bas et de truculents souvenirs, notamment à propos des endroits inusités où il a travaillé et de ses échauffourées avec le légendaire Gordie Howe. Ron nous dira aussi déplorer le manque flagrant de francophones chez le Canadien qui semble, selon lui, complètement déconnecté de ses partisans.

Deux jours après la reprise des travaux de la Commission Charbonneau, Richard Martineau, de son côté, croise le fer avec Martin Patriquin dont le dossier paru dans le magazine Maclean’s sur un Québec complètement corrompu avait fait grand bruit il y a deux ans. L’avenir semble lui avoir donné raison…

En savoir plus

Émission 377

Émission du 7 novembre 2012

Qui sème le vent récolte la tempête. Richard Martineau rencontre Barbara Kay, chroniqueuse controversée qui ne lésine pas sur la provocation excessive et franc-tireuse émérite au National Post depuis 10 ans. En septembre dernier, après l’attentat au Métropolis, dans un papier qui a soulevé l’ire, elle écrit que le Québec est désormais entré dans un véritable âge des ténèbres et qu’elle n’a jamais eu aussi peur d’être intimidée physiquement… par des francophones! Elle persiste et signe dans cet entretien en revenant sur quelques unes de ses pires craintes avec l’élection du Parti Québécois. Pour elle, la loi 101 est viscéralement anti-démocratique et le Parti Québécois rime avec fascisme, rien de moins.

Patrick Lagacé reçoit en table-ronde trois aidants naturels : Chloé Ste-Marie, qui a accompagné son conjoint le cinéaste Gilles Carle atteint de la maladie du Parkinson, Pierre Gauthier, qui soutient sa femme atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis six ans, et Murielle Bénard, qui s’occupe de sa mère qui vit avec l’Alzheimer depuis plus de quinze ans. Ils se battent tous les jours pour offrir à leur proche dignité et soins. Pourtant, ils peinent à obtenir de l’aide et des ressources et doivent se débattre seuls avec leur détresse et leur épuisement. Table-ronde en forme de cri du cœur.

En savoir plus

Émission 376

Émission du 31 octobre 2012

Considéré comme un des gestionnaires québécois les plus marquants des 30 dernières années, Gaétan Frigon a touché à presque tout ce qui rapporte gros depuis ses débuts dans l’alimentation, puis à la tête de la SAQ et de Loto-Québec. Mais est-ce vraiment le rôle de L'État d'être responsable des activités liées au jeu et à l'alcool? Gaétan Frigon, avec son style flamboyant, répond sans détour à la question.

Si l’aventure des Dragons lui a permis de briller sous les projecteurs et de s’attirer la sympathie du public, il reste que la carrière de Gaétan Frigon fut ponctuée de périodes houleuses, de relations difficiles avec le pouvoir politique et d’attaques répétées à son intégrité. Saura-t-il défendre son bilan face aux questions directes de Patrick Lagacé? Vous le saurez en regardant cette entrevue animée.

En reportage, Richard Martineau réinvente le couple en rencontrant Jean-François Villeneuve, à la tête de l’Association québécoise des polyamoureux. Jean-François est en couple depuis une dizaine d’années avec Karine : ils sont les heureux parents d’un petit bébé tout neuf. Jean-François et Karine sont aussi en couple avec Annie depuis plusieurs années. Ils sont polyamoureux et ont décidé d’emménager tous ensemble dans la même maison. On discute aussi de ce mode de vie particulier avec Gilles Levasseur, marié à Marie depuis trente et un ans. Marie est maintenant aussi en couple avec Denis et le trio habite ensemble. Depuis peu, ils sont devenus un quatuor puisque Gilles a entamé une relation avec Louise… Comment vivre le polyamour au quotidien? Quelle différence entre le polyamour, la polygamie, l’échangisme?

Entre la gestion des horaires des multiples membres du couple et le regard extérieur pas toujours facile à assumer, être polyamoureux, ce n’est pas de tout repos!

En savoir plus

Émission 375

Émission du 24 octobre 2012

Patrick Huard est un touche-à-tout. Acteur, humoriste, réalisateur, auteur, animateur, metteur en scène et producteur, il a connu le succès et sa part de controverse, tant dans sa vie professionnelle qu’amoureuse. Il prend beaucoup de place dans un espace médiatique qui l’a autant porté aux nues que malmené. Il a à son palmarès quelques prises de position politique qui ont fait jaser et des stratégies de promotions qui n’ont pas toujours fait l’unanimité. Comment celui qui avait d’énormes ambitions à ses débuts a évolué avec l’âge et les succès qui l’ont propulsé en orbite et les expériences difficiles qui l’ont fait redescendre sur terre? Patrick Huard se livre en profondeur dans un tête-à-tête passionnant avec Richard Martineau.

Cette semaine aux Francs-Tireurs, la culture selon Stephen Harper. Un reportage mené par Patrick Lagacé où il est question de l’obscurantisme des coupures Harper dans le domaine des arts et de la culture. Le PM du Canada est passé maître dans l’art de sabrer dans les budgets des organismes culturels et le topo, qui se veut une radioscopie de Mister Harper, réunira plusieurs voix pour crier haut et fort leur indignation. Au menu : rencontre avec les organisateurs de l’exposition God Save The Queen - hommage sarcastique au jubilé de diamant de sa Majesté -, entrevues avec Pierre Nantel, porte-parole de l’opposition officielle en matière de patrimoine, Denys Desjardins, cinéaste engagé au sein du Mouvement Spontané pour la survie de l'ONF, Yann Martel, qui a tenu une correspondance à sens unique avec le Premier Ministre pendant 4 ans et Simon Blais, évaluateur expert des toiles de Pellan et Morrisseau qui ont été mises au rancart pour faire place aux portraits de la Reine. Ce reportage ne saurait être complet sans une visite au Festival culturel militaire de Montréal qui a pour mission d’offrir au public l’occasion de prendre conscience de l’apport militaire à la culture générale passée, présente et future, thème très cher au Gouvernement Harper.

En savoir plus

Émission 374

Émission du 17 octobre 2012

Face à face avec Patrick Lagacé et James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Élu député dès l’âge de 24 ans, après avoir animé des émissions d’affaires publiques à la radio, le ministre conservateur s’est attiré les foudres des créateurs le printemps dernier en raison des nombreuses coupures dans le monde des arts. Quels sont maintenant ses véritables plans pour soutenir la création? Quelle est sa vision de la culture canadienne quand il la compare avec la culture québécoise? Comment défend-il les dépenses exubérantes de son ministère consacrées à la commémoration de la guerre 1812 (évaluées à 75 millions de dollars) ou pour célébrer le jubilé de diamant de sa majesté la Reine Élizabeth II (Ottawa y a consacré un budget de 7,5 millions de dollars)? Et à titre de ministre des Langues officielles, comment entrevoit-il l’avenir des communautés francophones en situation minoritaire au Canada?

Il n'y a pas que la population québécoise qui vieillit. Les infrastructures urbaines aussi, dont nos réseaux d'égouts qui pètent de partout! Cette semaine aux Francs-Tireurs, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les égouts de Montréal sans jamais oser… y descendre ! Histoire de plonger dans le vif du sujet, Richard se pince le nez et enfile ses grandes bottes de pêche pour accompagner deux explorateurs urbains, Andrew Emond et Danielle Plamondon, pour qui ces tunnels sombres et nauséabonds peuvent aussi révéler une certaine beauté. Richard Martineau rencontre aussi plusieurs experts sur la question, dont l’historien Robert Gagnon, auteur de l’essai Questions d’égouts, l’ingénieur Saad Bennis, expert en la matière de l’École de Technologie supérieure et l’environnementaliste Daniel Green qui se préoccupe des impacts écologiques de la vétusté des égouts. Condoms, tampons, produits chimiques et toxiques, le Fleuve St-Laurent et les cours d’eau entourant l’île de Montréal se remplissent de matières indésirables provenant directement des égouts…

En savoir plus

Émission 373

Émission du 10 octobre 2012

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit en grande entrevue le comédien Marc-André Grondin, brillant dans L’Affaire Dumont. Habituellement plutôt réservé sur les grands plateaux de télévision, Marc-André Grondin n’hésite pas ici à se prononcer sur le milieu du show-biz québécois et à distribuer quelques coups de gueule. La boule à zéro et la moustache au vent, Marc-André Grondin se livre avec franchise et aplomb : il revient sur son statut de sex-symbol et d’aimant à filles, sur la dynamique des plateaux français, égratignant au passage certaines icônes du cinéma français et sur l’industrie de la télévision et du cinéma québécois.

En savoir plus

Émission 372

Émission du 3 octobre 2012

Chroniqueuse au Journal de Montréal, auteure et blogueuse, l’ex-rédactrice en chef de Châtelaine Lise Ravary est connue pour ses positions franches et ses opinions tranchées sur les femmes, la religion, les médias et la politique. Elle discute aussi avec Richard Martineau de sa conversion au judaïsme et lui explique comment elle s’est sortie de la toxicomanie.

En reportage, Patrick Lagacé s’intéresse aux hommes forts : ils tirent des camions, soulèvent des pierres et des billots, transportent sur leurs épaules des charges monumentales. Un reportage costaud où Patrick Lagacé suit Jean-François Caron lors du Championnat canadien des athlètes de force qui s’est tenu à Expo Québec. En plus d’être champion canadien en titre, Jean-François Caron est aussi entraîneur dans une école d’hommes forts, la seule du genre au Québec, où il prépare la relève aux Louis Cyr et Hugo Girard de ce monde.

En savoir plus

Émission 371

Émission du 26 septembre 2012

À la tête de trois ministères et comme chef du Parti Québécois, André Boisclair a expérimenté les rouages internes, parfois cruels, de la politique. Maintenant retiré de la politique active, quel regard jette-t-il sur les moments charnières de cette période houleuse (il nous réserve d’ailleurs une révélation-choc...) et sur la façon de faire de la politique en 2012? Et comment cet ex-ministre de l'environnement arrive-t-il à concilier sa sensibilité pour le développement durable avec son nouveau rôle de consultant auprès d'une compagnie albertaine convoitant le secteur des gaz de schiste au Québec? Une entrevue de Richard Martineau qui promet de susciter des réactions!

Dans le passé, les Francs-Tireurs se sont intéressés au phénomène de la «radio-poubelle». Depuis le 20 août dernier, le paysage radiophonique montréalais, que l’on croyait à l’abri, peut maintenant compter sur l’arrivée de CHOI Radio X à la fréquence 91.9 FM. Doit-on craindre la manière Radio X? Se prépare-t-on à une révolution sur les ondes de Métropole? A-t-on plutôt droit à une version édulcorée de l’original? Patrick Lagacé est allé «derrière les lignes ennemies», rencontrer l’animateur Dominic Maurais, à Québec. Il a aussi interviewé le directeur de la programmation de Radio X Montréal, Jean-Nicolas Gagné et nous avons réuni un panel d’écoute trié sur le volet, constitué de l’animateur Jean-Philippe Wauthier, du chroniqueur Marc Cassivi et de l’humoriste Kim Lizotte, qui échangeront leurs observations et analyses de cette nouvelle radio qui fait déjà beaucoup jaser.

En savoir plus

Émission 370

Émission du 19 septembre 2012

Patrick Lagacé rencontre Jean-Luc Mongrain, figure incontournable du paysage médiatique québécois depuis plus de 30 ans, défenseur de la veuve et de l’orphelin, au style unique et sans pareil, dont les légendaires colères fourmillent encore sur Youtube. Celui qui se décrit d’abord et avant tout comme un journaliste-citoyen a quitté, le printemps dernier, le navire Québécor et avoue qu’il ne sait pas du tout ce qu’il l’attend. Mais est-ce qu’il y a encore de la place pour le style « Mongrain » ? Et le principal intéressé a-t-il envie de refaire ça ? Pourrait-il être tenté de faire le saut en politique un jour, lui que tous les partis ont courtisé pour faire un saut dans l’arène dès l’annonce de son départ de LCN ?

The Atlantic publiait récemment un essai choc sous la plume d’Anne-Marie Slaughter, ancienne directrice de la planification au département d’État d’Hillary Clinton, intitulé Why Women Still Can’t Have it All. En 2012, les femmes peuvent-elles tout avoir? Le féminisme a-t-il menti aux femmes en leur faisant croire qu’il était possible de mener de front une carrière exceptionnelle et une vie familiale réussie? Richard Martineau en discute avec Marie-Claude Lortie, journaliste à La Presse, Danièle Henkel, femme d’affaires, juge à l’émission Dans l’œil du dragon et mère de famille, et Elsie Lefebvre, mère de deux enfants et plus jeune femme à avoir siégé à l’Assemblée Nationale.

Et en ouverture d'émission, l'ex-ministre du Travail Jean Cournoyer, qui lancera sa biographie intitulée «Dans le feu de l'action», aux Éditions de l'homme, le 24 octobre prochain, nous parle de ses attentes face à la Commission Charbonneau qui reprenait ses travaux cette semaine.

En savoir plus

Émission 369

Émission du 12 septembre 2012

Richard Martineau s’entretient avec Lucien Bouchard, personnage incontournable de la politique québécoise. L’ancien Premier ministre du Québec lance le mercredi 12 septembre un livre intitulé Lettres à un jeune politicien où il dévoile les astuces de son métier, où il évoque aussi sans détour ses enthousiasmes et ses doutes et où il invite la jeunesse à s’engager davantage en politique. Depuis son retrait de la vie politique en 2001, Lucien Bouchard nous a peu habitués aux confidences et il se livre sans faux-fuyant dans cette longue entrevue-bilan. Aujourd’hui, Lucien Bouchard pratique le droit au sein d’un cabinet d’avocats. Et depuis janvier 2011, il est aussi président de l’Association pétrolière et gazière du Québec où il a multiplié les sorties afin de plaider, entre autres, en faveur des gaz de schiste et tenter de convaincre la population du bien fondé du développement de cette filière énergétique.

En savoir plus