Les francs-tireurs

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
Mardi au jeudi 23 h
Rediffusion :
Lundi au mercredi 11 h, samedi 20 h, dimanche 18 h
Durée :
60 minutes

Du 4 avril au 30 mai


NOUS JOINDRE

Par courriel
francstireurs@telequebec.tv


Par la poste
Émission Les Francs-Tireurs
655 rue Parthenais
bureau A-105
Montréal, QC H2K 3R7

Tous les épisodes

Émission 343

Émission du 23 mars 2011

Patrick Lagacé part sur les traces de Jacques Villeneuve, l’oncle du pilote automobile du même nom, au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt. Ce qui fait vibrer Mononcle Jacques, c’est la motoneige : Casse-cou, pas tuable, ne reculant devant rien, le pilote de Saint-Cuthbert carbure à l’adrénaline…et à l’huile à moteur! À 57 ans, il ne compte pas tirer sa révérence, malgré les multiples côtes cassées au fil des années. Dans l'ombre de son frère Gilles puis de son neveu, Jacques Villeneuve I'oncle n’a rien perdu de sa passion : l’enfant chéri de Valcourt ne se fait pas prier pour pousser sa Bombardier 440 cc (qu’il entretient lui-même) à 170 km/h ! Patrick Lagacé a essayé de le suivre durant une journée… et en a profité pour prendre la mesure du personnage.

En visite à New York, Richard Martineau rencontre trois militantes d’un mouvement appelé le ‘fat activism’ qui vise à faire avancer la cause des personnes obèses face aux préjugés et injustices de la société étatsunienne à leur endroit : après les fumeurs, les gros disent être devenus «le nouveau punching-bag national». Drôles, articulées et réalistes, nos trois invitées se racontent et se dévoilent… bien au-delà de l’anecdote. Un bon moment de télé qui fait sourire et réfléchir.

En savoir plus

Émission 342

Émission du 16 mars 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau s’intéresse à l’hypnose : mystérieux, le phénomène fait froncer les sourcils des sceptiques et soulève l’incompréhension de tous. Richard Martineau cherche à comprendre et en discute d’abord avec Messmer, le maître du genre sur la scène, qui ne fait pas l’unanimité auprès des hypnothérapeutes. Richard explore d’ailleurs également les vertus thérapeutiques du phénomène avec une médecin dont les patientes accouchent sous hypnose et avec un dentiste qui remplace sous nos yeux l’anesthésie par une bonne séance d’hypnose! Si l’hypnose est si efficace, pourquoi n’est-elle pas utilisée plus largement dans le système de santé québécois?

Patrick Lagacé reçoit trois personnes handicapées : suite à un accident ou à une maladie, Linda, Nicolas et Geneviève se sont retrouvés cloués à une chaise roulante. Loin des clichés misérabilistes, on se penche sur leur histoire personnelle et les deuils qu’ils ont dû faire, on déboulonne quelques mythes au passage (oui, les personnes handicapées ont une vie sexuelle active) et on parle politique, revendications et accessibilité.

En savoir plus

Émission 341

Émission du 9 mars 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé rencontre le tout premier roi de la ligne ouverte du Québec : Pierre Pascau. Animateur aux questions tranchantes et aux opinions tranchées, il a fait la pluie et le beau temps sur les ondes radiophoniques avec L’Informateur, à CKAC. On se rappellera aussi qu’il recevait les communiqués du FLQ en pleine crise d’octobre, alors qu’il était à CKLM. Après s’être retiré des ondes en 1997, on ne l’a plus vu. Les Francs-Tireurs l’ont retrouvé en France, où il habite maintenant.

Richard Martineau s’entretient pour sa part avec l’un des hommes les plus riches du Québec, le milliardaire Stephen Jarislowsky. Né à Berlin il y a 85 ans, il est la 656e fortune mondiale selon Forbes. Il a pourtant gardé la même voiture pendant 18 ans! Au cours de sa carrière, ce gestionnaire de portefeuille a toujours dénoncé haut et fort les patrons surpayés, les administrateurs qui ferment les yeux sur les pratiques douteuses, la surconsommation, l’endettement, les RÉER et s’est toujours porté à la défense de l’actionnaire. Il n’a jamais craint la controverse : il ne se gêne pas pour dénoncer l'avidité insatiable des dirigeants d'entreprise, la paresse des administrateurs et le peu de scrupules des courtiers, avocats, banquiers et autres indésirables motivés par l'appât du gain. L'investisseur est pour lui une proie facile qui doit se méfier avant de s'aventurer dans la jungle du placement.

Patrick Lagacé reçoit trois médecins, dont la Dre Christiane Laberge, qui crient à l’aide. La surcharge de travail et les défaillances de notre système de santé finissent par faire craquer plusieurs médecins : dépression, épuisement professionnel, souffrance, alcoolisme, toxicomanie et même suicides, les symptômes du malaise des médecins sont nombreux et inquiétants. Et toute cette détresse demeure bien souvent silencieuse et taboue. Nos médecins sont-ils malades?

En savoir plus

Émission 340

Émission du 2 mars 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé discute politique avec Thomas Mulcair, le numéro 2 du NPD et celui que Jack Layton voit dans sa soupe depuis qu’il a ravi la circonscription d’Outremont aux Libéraux en 2007. Ancien député libéral, Thomas Mulcair critique vertement son ancien chef Jean Charest, notamment dans le dossier des gaz de schiste.

Richard Martineau invite deux professeurs au secondaire et Lorraine Pagé, ex-prof et ex-dirigeante de la CEQ pour parler de l’implication des parents dans le parcours scolaire de leurs enfants. Question taboue dans le milieu de l’éducation, on questionne l’impact des parents dans le décrochage scolaire. Les parents ont-ils décroché de l’école?

En savoir plus

Émission 339

Émission du 23 février 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, un spécial new yorkais. Richard Martineau va à la rencontre d’une bibitte qu’on ne voit pas souvent au Québec : une néoconservatrice pur jus, en talons hauts s’il-vous-plaît! Pamela Geller est une bloggeuse très populaire et hautement controversée : à droite de la droite, elle s’oppose à l’Islam et soutient qu’Obama est un… communiste! Soulignons que c’est aussi une ardente admiratrice de Stephen Harper…

Patrick Lagacé rencontre des jeunes juifs new yorkais qui ont décidé de faire du neuf avec du vieux : ils recyclent leur judaïsme et leur foi religieuse profonde à travers de nouvelles voies plutôt surprenantes. On découvre entre autres YLove, un Afro-Américain converti au judaïsme orthodoxe, qui fait du hip hop en yiddish, en araméen et en hébreu et Yishai Romanoff, qui a parti un band de punk pour chanter son amour de la Torah sur fond de guitare électrique et de distorsion. Portrait d’une nouvelle identité juive au cœur de l’Amérique.

En savoir plus

Émission 338

Émission du 16 février 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit Me Anne-France Goldwater : lionne du droit pour certains, féministe à saveur de pitbull pour d’autres. Celle qu’on a surnommé la Castafiore du droit s’est fait connaître ces derniers mois pour l’affaire Lola, défendant bec et ongles la cause des conjoint(e)s de fait. Le jugement a fait grand bruit, les esprits se sont déchaînés quand la cour d’appel a finalement donné raison à Lola et à Me Goldwater. Rencontre avec une féministe pure et dure (c’est elle qui le dit). Avec Me Goldwater, on discute évidemment du jugement et de son bien-fondé, des droits éventuels des conjoints de fait, de féminisme, d’identité québécoise, de machisme et de changement social.

Richard Martineau anime un face à face enflammé sur les armes à feu. Dans le coin droit, deux ‘pro-armes’, dont un ex-policier, pour qui posséder une arme à feu est aussi dangereux que de posséder une cuiller en plastique : ce ne sont pas les armes qui sont dangereuses, mais les gens derrière. Dans le coin gauche, les anti-carabines, deux militantes de longue date : une victime de la tragédie de Polytechnique et la députée Maria Mourani, pour qui le contrôle serré des armes à feu est d’une importance capitale pour éviter des tragédies. Duel à finir et discussions musclées au programme.

En savoir plus

Émission 337

Émission du 9 février 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau s’entretient avec Éric Zemmour, le polémiste français qui a provoqué un tollé quand il a déclaré sur un plateau de télévision : « Les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait. » Raciste, Zemmour? Richard Martineau lui pose la question… et bien d’autres! Zemmour propose la France aux Français et à ceux qui veulent le devenir et décrète que la race est le nouveau tabou social. Il en profite pour casser un peu de sucre sur les accommodements raisonnables « à la Québécoise».

Patrick Lagacé rencontre trois jeunes Français membres du Projet Apache, sorte de mouvement politique de droite inspiré du film Fight Club, qui revendiquent une identité parisienne et française et qui craignent comme la peste l’immigration et « l’islamisation de la France ». Selon eux, les Français ‘de souche’ seront bientôt les Apaches de la France : parqués dans des réserves et décimés…

En reportage, Patrick Lagacé découvre un Trois-Rivières nouveau genre : Trois-Rivières l’insolite, Trois-Rivières l’étrange, Trois-Rivières la paranormale! Patrick Lagacé assiste à un cours d’université—crédité!—sur la combustion spontanée donné à l’UQTR, rencontre des passeurs de lumière et discute exorcisme avec l’évêque de Trois-Rivières, qui est aussi le président des évêques du Québec. Patrick pousse même l’expérience jusqu’à tenter un contact avec l’au-delà…

En savoir plus

Émission 336

Émission du 2 février 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé s’entretient avec le délégué général du Québec à New York John Parisella. Dans son bureau du Rockefeller Center, nous discutons politique américaine avec lui. Quelle est sa perception du Président Obama, lui qui a été impliqué dans le Parti Démocrate? Dans le contexte de la fusillade qui visait la démocrate Gabrielle Giffords et du débat sur la polarisation des positions et la violence du langage dans le débat politique américain, il est intéressant d’entendre le point de vue d’un connaisseur, qui peut nous expliquer ce qui se passe l’autre bord des lignes. On lui demande aussi tout bonnement à quoi sert un délégué général du Québec à New York!

Richard Martineau anime pour sa part une discussion poignante sur un sujet tabou : la violence faite aux hommes. Selon les données de 2005 de Statistique Canada, plus de 500 000 hommes au Canada seraient victimes de violence conjugale. Pourtant, la violence faite aux hommes n'est pas prise au sérieux et est souvent ridiculisée. Les hommes ont-ils honte de parler? On en discute avec deux hommes victimes de violence conjugale, dont l’animateur Érick Rémy, et un intervenant de la Maison Oxygène, l’une des seules ressources pour hommes battus.

En savoir plus

Émission 335

Émission du 26 janvier 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé ne recule devant rien pour le droit du public à l’information! Il sort son gloss, ses talons hauts et se crêpe le chignon pour une transformation extrême : à l’aide des judicieux conseils de Tracy Trash, Patrick devient Patricia le temps d’une discussion avec trois personnificateurs féminins. Michel Dorion (alias Céline Dion), Claude Barabé (alias Réglisse) et François Dagenais (alias Franky Dee) nous dévoilent sans pudeur les secrets de leur métier, leur cheminement et les préjugés auxquels ils doivent faire face même au sein de la communauté gaie.

En reportage, Richard Martineau reçoit la cendrillon du rock! Benoît David, un Québécois originaire de St-Eustache, a longtemps fait partie d’un groupe-hommage appelé Close to the Edge, qui reprenait tous les classiques du groupe de rock anglais Yes. C’est sur Youtube que les membres de Yes ont vu sa performance dans le groupe qui leur rendait hommage et ont décidé de l’engager pour remplacer leur chanteur ! Depuis, la vie de Benoît David se partage entre les tournées avec Yes et… sa business de réparation d’intérieur de véhicules récréatifs !

En savoir plus

Émission 334

Émission du 19 janvier 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé rencontre une reporter de guerre qui ne craint ni les bombes de Tchétchénie ni la poudrière irakienne: Anne Nivat, grande reporter française, se fond dans le décor et joue les caméléons dans des zones à très hauts risques. Elle s’intègre à la population locale, au péril même de sa vie. Elle ramène de ses périples des livres et des articles où on sent la douleur intime de ces pays en crise, où on a l’impression de vivre le quotidien de ces peuples déchirés par la guerre, la haine, la peur. Discussion à bâtons rompus avec une reporter qui n’a pas froid aux yeux.

Richard Martineau reçoit trois hommes inquiets et en colère : Dominic Champagne, metteur en scène, Christian Vanasse, membre des Zapartistes et conseiller municipal de St-Jude, et Normand Mousseau, auteur de La révolution des gaz de schiste, sont troublés. Troublés par l’empressement que met l’industrie à vouloir exploiter les gaz de schiste, troublés par le peu de cas que fait le gouvernement des inquiétudes des citoyens, troublés par les maigres revenus que rapportera cette industrie aux Québécois. Pourquoi cette précipitation? Pourquoi ne pas établir un moratoire pour prendre le temps de réfléchir aux conséquences potentiellement désastreuses que cette industrie peut avoir sur le Québec?

En savoir plus

Émission 333

Émission du 12 janvier 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau reçoit Michel Tremblay, figure marquante du paysage littéraire, culturel et médiatique québécois. Bien sûr, on ne refait pas la généalogie des Belles-Sœurs et on sait que la grosse femme d'à côté a accouché depuis longtemps. On demande plutôt à Michel Tremblay de poser un regard sur le Québec d'aujourd'hui. Il s'est déjà avoué refroidi par le projet souverainiste, est monté aux barricades pour défendre André Boisclair, s'est chicané avec VLB, a frôlé la mort deux fois, a pensé devenir fou à cause d'un acouphène, a dénoncé les coupures en culture du gouvernement Harper. Bref, Michel Tremblay a beaucoup à dire sur une foule de sujets. On prend le temps de l’écouter.

En reportage, Patrick Lagacé s’intéresse au culturisme et à l’entraînement extrême, version filles. On fait un topo sur les muscles au féminin : pas les p'tits muscles de « feluettes », les muscles des femmes qui passent leur vie dans un gym, qui pèsent leur bouffe, qui mangent des protéines aux deux heures, qui se déshydratent avant les compétitions et qui trouvent leur récompense en forçant des abdominaux sur un stage, en talons hauts et bikini, avec un bronzage couleur glaçage au chocolat et un sourire crispé. Le culturisme chez les filles, c'est un sport extrême: extrême dans ce que ça demande et extrême dans les résultats. Comment conserver sa féminité quand on a les épaules d'Arnold Schwarzenegger? Comment gérer le regard des autres? Comment gérer les sacrifices que cette activité demande? Plongée dans un univers particulier.

En savoir plus

Émission 332

Émission du 5 janvier 2011

Cette semaine aux Francs-Tireurs, on fait une émission spéciale sur le Plateau Mont-Royal : état d’esprit, phénomène social, curiosité politique, le Plateau est beaucoup plus qu’un simple quartier aux limites géographiques. Devenu quasiment mythique au fil des années, le Plateau Mont-Royal d’aujourd’hui est à des années-lumières de celui des Chroniques de Michel Tremblay, qui vient d’ailleurs nous rappeler des souvenirs de son Plateau. Si on en croit les dernières données socio-démographiques, la femme d’à côté n’est plus enceinte : elle a trente ans, elle est célibataire et elle fait du cash !

Patrick et Richard dissèquent le phénomène sous toutes ses facettes :
Politiquement, le Plateau est une société distincte : alors que la droite a le vent dans les voiles ailleurs au Québec, il s’agit manifestement du territoire le plus à gauche du Québec. Avec ses règlements sur le bruit, la circulation, le déneigement et la publicité à la fois qualifiés d’avant-gardistes et de farfelues, le Plateau est un laboratoire observé et commenté par l’ensemble de la province. Rarement un arrondissement aura autant fait couler d’encre. On en discute avec Luc Ferrandez, Maire d’arrondissement, et Amir Khadir, député de Québec Solidaire.

On donne bien sûr la parole au détracteur en chef du Plateau : Mario Dumont en fait le symbole d’une certaine gauche caviar culturellement et artistiquement branchée qui fait la pluie et le beau temps au Québec.

Guy A. Lepage, le Roi du Plateau lui-même, répond à ceux qui cassent du sucre sur le Plateau et ceux qui y habitent.

En vrac, on réfléchit à l’influence médiatique du Plateau, on fait une balade à vélo avec une agente d’immeuble qui nous fait visiter des condos et on fait le portrait robot du Plateaupithèque moderne !

En savoir plus

Émission 331

Émission du 1er décembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau s’entretient avec Christian Rioux, le correspondant du Devoir à Paris depuis plusieurs années. Un pied sur chaque continent, Christian Rioux possède le recul idéal pour porter un regard percutant et précis sur des questions qui soulèvent les passions tant au Québec qu’en France. Avec lui, on passe en revue l’immigration, la laïcité, l’éducation et les traditions. On analyse ce qui nous rapproche et nous distingue de la France et on compare les mérites des approches respectives.

Patrick Lagacé rencontre Maria et Christophe, qui se dévêtissent pour travailler. Prostitués? Non. Danseurs nus? Non plus. Maria et Christophe sont modèles et posent nus pour des peintres, des sculpteurs et autres artistes. Capitale incontestée des beaux-arts, Paris fait travailler depuis des siècles des modèles nus qui inspirent ses artistes. Au-delà de l’image romantique et classique du modèle nu parisien, quelle est la réalité de leur travail, eux qui ont fait grève en 2008 pour protester contre leurs conditions de travail? Pourquoi choisir ce métier? Quels sont les règles écrites ou non pour les modèles vivants?

En savoir plus

Émission 330

Émission du 24 novembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit l’ennemi juré des souverainistes, M. Bilingue par excellence: le député libéral de Papineau Justin Trudeau. On questionne l’ancien professeur de français sur sa carrière et ses ambitions politiques, sur son héritage politico-familial… et sur la moustache qu’il se laisse pousser pour Movember!

Richard Martineau reçoit Emilie Jouvet, cinéaste, et Wendy Delorme, écrivain, actrice X alternative et enseignante à l'université : lesbiennes, elles se revendiquent toutes deux du mouvement gouine queer et d’un féminisme pro-sexe : elles font du porno lesbien, pour et par des lesbiennes et ont tourné un film intitulé « TOO MUCH PUSSY! Feminist Sluts in the Queer X Show », sorte de croisement entre le road movie et le manifeste. On reçoit donc deux pétards qui s’amusent avec la sexualité et qui démontrent que les hommes n’ont pas le monopole de l’intérêt pour le sexe.

En savoir plus

Émission 329

Émission du 17 novembre 2010

Richard Martineau rencontre Thierry Lhermitte, l’un des acteurs français les plus en vue au Québec. Ce membre en règle de la troupe du Splendid, qui a fait naître Les Bronzés et le Père Nöel est une ordure, a cumulé les succès commerciaux avec la série Les Ripoux, Un indien dans la ville, Le placard et Le dîner de cons. Même si sa filmographie compte plus de 100 films et qu’il figure parmi les acteurs français les mieux payés, Thierry Lhermitte est l’électron libre du cinéma français ; il fuit les festivals et mondanités, préférant produire des films et s’attaquer au téléchargement illégal sur Internet.

C’est par le biais du joueur de hockey québécois Kevin Bergin qui joue pour les Gothiques d’Amiens que Patrick Lagacé tente une incursion dans l’univers du hockey français. Comment ces joueurs déchus ou refoulés aux portes de la LNH vivent-ils leur expérience européenne ? Patrick constate que même s’ils évoluent dans le circuit le plus relevé en France, les joueurs sont bien loin du glamour de la LNH.

En savoir plus

Émission 328

Émission du 10 novembre 2010

Décrochage scolaire, violence, alcoolisme et toxicomanie, relations tendues avec les Blancs : quand les autochtones font les manchettes, c’est plus souvent qu’autrement à cause de problèmes sociaux… ou parce qu’ils ont bloqué un pont.

Cette semaine, les Francs-Tireurs vont à la rencontre d’une communauté autochtone à l’opposé des stéréotypes habituels : les Hurons-Wendats de Wendake, dans la région de Québec, vont très bien, merci. Leur plus récent succès : l’Hôtel-Musée Premières Nations. Leadership, fierté autochtone, entreprises et programmes de formation: les initiatives sont nombreuses et elles fonctionnent. Pour comprendre pourquoi, Richard Martineau rencontre le Grand Chef Konrad Sioui qui veut promouvoir les partenariats avec les Blancs plutôt que la dépendance aux programmes fédéraux. Richard Martineau visite aussi un centre de formation qui accueille et forme des Autochtones des quatre coins du Québec, toutes nations confondues. Il visite également trois jeunes entrepreneurs hurons, qui viennent tout juste de se lancer dans la ripe séchée !
Richard questionne l’anthropologue Serge Bouchard sur la Loi sur les Indiens, cette antiquité qui a présidé aux destinées de plusieurs Premières Nations et que M. Bouchard qualifie d’apartheid du Nord.

En savoir plus

Émission 327

Émission du 3 novembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau monte dans les hauteurs et rejoint Karine Vanasse sur le toit des Galeries Lafayette à Paris. Elle est dans la Ville Lumière parce qu’elle a obtenu le premier rôle dans le film Switch, du réalisateur français Frédéric Schoendoerffer. La comédienne et productrice lui parle évidemment cinéma et revient sur Polytechnique : l’opinion publique avait des doutes sur la pertinence de faire ce film. Pourtant, la toute jeune Karine Vanasse a fait fi des réserves et a plongé. Karine Vanasse élabore aussi sur le malaise qu’ont les Québécois par rapport au succès et aux gens d’affaires qui font beaucoup d’argent. Elle prend son chum Maxime Rémillard, de Remstar, en exemple. Le Québec est-il encore ‘né pour un p’tit pain’ ? Elle évoque bien sûr l’image de petite fille sage qui lui a collé à la peau et dont elle a essayé de se départir suite au succès de sa Donalda dans Séraphin : un homme et son péché. Elle se confie aussi sur ses récents démêlés judiciaires avec Carole Morinville, dans une affaire de fraude.

En reportage, Patrick Lagacé se fait le défenseur de l’égalité et de la fraternité, des deux côtés de l’Atlantique ! Le Québec est une terre d’asile pour les couples gays français qui veulent fonder une famille. Pourquoi? Parce que, au contraire des idées reçues sur la fraternité, l’égalité et la liberté, la France, pays des droits de l’homme, ne reconnait pas aux gays et lesbiennes le droit d’adopter ou de se faire inséminer et, quand les gays arrivent tout de même à avoir des enfants (par toutes sortes de stratagèmes, certains plus illégaux que d’autres) ne reconnaît qu’un des deux parents de même sexe à l’état civil. La France est sur ce plan le pays le plus conservateur d’Europe. Plusieurs choisissent donc le Québec parce qu’ici, depuis 2002, les homosexuels peuvent se marier, adopter des enfants, avoir recours à l’insémination artificielle. Les homosexuels ont exactement les mêmes droits et la même reconnaissance juridique. Mais cette situation n’est pas sans heurts : les Français gays sont un peu pris entre l’arbre et l’écorce. Car le certificat de naissance québécois comportant deux mères ou deux pères n’est pas reconnu par l’état français. Pas possible de faire reconnaître la nationalité française de l’enfant, même si ses deux parents sont Français, à moins que l’un des deux renonce à l’autorité parentale. Une multitude de problèmes juridiques et légaux qui cause aux familles homoparentales des maux de tête, des angoisses et bien des soucis. Patrick Lagacé fait le point sur la situation.

En savoir plus

Émission 326

Émission du 27 octobre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé rentre en prison. Dans la chapelle de la prison de Bordeaux, Patrick fait une entrevue avec l’ex-aumônier et personnage hors du commun qu’est André Patry, dit le Père Jean. Le « Pape de Bordeaux », comme le surnommaient les détenus, a été aumônier de la célèbre prison pendant trente-huit ans. Trente-huit ans à côtoyer les criminels du Québec, certains plus connus que d’autres : il a baptisé le dernier enfant de Mom Boucher et donné les derniers sacrements à Frank Cotroni. Trente-huit ans aussi, à côtoyer la détresse et la misère humaine. Le Père Jean, c’est la mémoire intime de l’histoire criminelle du Québec. Il a vu des suicides, des émeutes, a fait une dépression, est devenu le père adoptif de deux ex-détenus et a développé une intimité avec les bandits les plus célèbres du Québec. C’est aussi la mémoire de Bordeaux, cette vieille prison qui craque et qui suinte, le témoin de l’évolution de la population carcérale et des services auxquels elle a droit. Les visages de Bordeaux ont bien changé depuis son arrivée à la prison en 1969, les conditions de vie des détenus aussi.

En reportage, Richard Martineau se penche sur le cas sanguinolent de Rémy Couture. Arrêté par les policiers en octobre 2009, on l’accuse de corruption de mœurs. C’est que le site web de Rémy Couture contenait des vidéos et des photos d’un sadisme inouï, relatant des scènes insoutenables d’agressions sexuelles, de nécrophilie, de torture horrible. Ces photos et vidéos sont d’une violence troublante. Et pourtant, elles sont fausses. Rémy Couture est un artiste-maquilleur spécialiste de l’horreur. Beaucoup de gens sont tombés dans panneau, pensant que les images sur son site étaient réelles. C’est ce qui a mis en branle toute une enquête policière, a mené à la saisie de son matériel informatique et à son arrestation. Rémy subira un procès devant jury. Est-on devant un cas de censure ? D’horreur judiciaire ? Est-ce que l’artiste à l’imagination sanglante est allé trop loin et a manqué de jugement ?

En savoir plus

Émission 325

Émission du 20 octobre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau s’entretient avec celle qui est bien plus que la femme d’à côté : l’actrice Fanny Ardant est restée intense et entière, mais elle s’implique maintenant politiquement dans la cause des Roms : elle dénonce, notamment au nom du Conseil de l’Europe, les discriminations dont sont victimes les populations roms d’Europe. Au moment où leur situation en France s’est beaucoup déteriorée, où les expulsions succèdent aux démantèlements de camps illégaux et où leur mode de vie en choque plusieurs, Richard Martineau questionne la belle sur ses positions au Lutetia, hôtel chic du 6ième arrondissement de Paris.

Patrick Lagacé se rend ensuite sur le terrain, à Montreuil en banlieue de Paris : nous allons à la rencontre de Roms en attente d’expulsion, hébergés temporairement par un organisme du quartier. Leur présence dérange et questionne : leurs enfants sont-ils scolarisés ? Comment peuvent-ils espérer trouver du travail quand ils ne parlent pas la langue du pays où ils habitent ? Que vont-ils retrouver dans leur Roumanie natale ? Reviendront-ils en France, une fois l’expulsion complétée ? Les méconnaissances sont nombreuses : nous tentons d’en éclaircir quelques unes.

En savoir plus

Émission 324

Émission du 13 octobre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu. L’ancien fonctionnaire provincial a plusieurs identités : tout d’abord, c’est un homme que la vie a malmené : sa fille Julie a été agressée sexuellement et tuée en 2002 par un récidiviste. Il a également perdu sa fille Isabelle dans un accident de la route en 2005. L’homme est resté croyant, mais il nous avoue qu’il a maintenant des comptes à régler avec Dieu. Ensuite, Pierre-Hugues Boisvenu a tenté de donner sens à son drame en devenant un militant acharné : il a mis sur pied l’Association de défense des familles de personnes assassinées ou disparues, pour que les familles obtiennent de l’aide financière qui leur permettent de passer à travers de leur deuil. Il a été de toutes les tribunes médiatiques pour faire avancer sa cause. En mars 2010, il entame une carrière politique du côté des conservateurs, ayant été nommé au Sénat par Stephen Harper : sa carrière politique est marquée par son interprétation contestée des statistiques sur la criminalité au pays et par ses prises de position en faveur d’un renforcement de la répression.

En reportage, Richard Martineau se questionne : sommes-nous devenus complètement paranos avec toutes ces campagnes de peur concernant la cigarette? Fumée secondaire, fumée tertiaire, volonté d’interdire la cigarette dans les parcs, les prisons, les autos et de réduire la cigarette au petit comme au grand écran… La cigarette est-elle devenue l’objet d’une chasse aux sorcières absurde? Simple prévention ou complète démesure qui frôle la censure ? Richard en discute notamment avec le comédien et humoriste Jici Lauzon, ex-fumeur et porte-parole de la campagne contre la cigarette à l’écran.

En savoir plus

Émission 323

Émission du 6 octobre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Richard Martineau reçoit Me Julius Grey, le franc-tireur des droits et libertés au Québec. Chevalier sans peur et sans reproche pour les uns, Don Quichotte pour les autres, le calme Julius Grey a l'habitude de la controverse! Placez-le devant un consensus préfabriqué ou des eaux tranquilles et il jettera à coup sûr un pavé dans la mare. Celui dont le nom restera toujours associé à la cause du kirpan, qu’il a menée jusqu’en Cour Suprême en juillet 2006 pour faire reconnaître le droit d’un élève sikh de porter son kirpan à l’école, persiste et signe : on assiste à un débat enflammé et Richard grimpe dans les rideaux!

Patrick Lagacé découvre son âme nipponne : avec des milliers de Montréalais passionnés de culture populaire japonaise, Patrick a participé à l’Otakuthon, un festival qui célèbre l’animation japonaise, les mangas (bandes dessinées japonaises) et les jeux vidéos qui y sont associés. Les adeptes se déguisent dans des costumes aussi époustouflants que travaillés, investissant sans compter leur temps et leur argent. On explore cette sous-culture peu connue du grand public, mais qui rallie pourtant des milliers de jeunes et moins jeunes autour d’une passion visuellement très frappante!

En savoir plus

Émission 322

Émission du 29 septembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé s’embarque dans un vaste programme : percer le mystère du phénomène politique et médiatique qu’est Denis Coderre, député libéral fédéral et twitteur professionnel ! Sorte de road trip ponctué d’arrêts thématiques allant du cours de poignées de main à la réflexion sur la politique, on dissèque le phénomène Coderre en compagnie de Marie-France Bazzo, Marco Fortier et du principal intéressé. On explore son bureau de comté, son sous-sol, on le suit au restaurant, on s’arrête à l’Hôtel de ville de Montréal : à la fin de la journée, on saura tout sur Denis !

En savoir plus

Émission 321

Émission du 22 septembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit un personnage hors norme, qui se tient habituellement loin des caméras de télévision : Robin Aubert. Il sort ces jours-ci « À l’origine d’un cri », un long métrage de fiction qu’il a écrit et réalisé et où il explore les méandres de la communication entre hommes. Il se livre sur sa relation particulière avec son grand-père et évoque son malaise par rapport au vedettariat du milieu cinématographique.

Richard Martineau prend le bateau et accompagne Ghislain Simard, un ancien combattant qui retourne pour la première fois sur les plages de Normandie où il est débarqué en 1944. M. Simard retourne à Courseulles-sur-Mer à l'invitation de sa petite-fille, passionnée d'histoire et militante pour une plus grande reconnaissance des anciens combattants québécois. C’est qu’au Canada anglais, ils ont droit aux hommages et aux lauriers, alors qu’au Québec, ils sont plutôt oubliés. Deux poids, deux mesures pour une même histoire ? À travers l’histoire particulière de Ghislain Simard, du Régiment de la Chaudière, c’est toute la mémoire de la Deuxième Guerre mondiale qu’on revisite.

En savoir plus

Émission 320

Émission du 15 septembre 2010

Une famille séparée. La mère et les plus jeunes à Montréal, les plus vieux coincés à Kinshasa, au Congo. Kinshasa la dure, Kinshasa l'inquiétante. La mère se démène pour faire venir ses enfants à Montréal, mais la bureaucratie lui résiste: problèmes de papiers, passeports perdus, ambassade du Canada à Nairobi qui lambine. Les années passent, les enfants grandissent seuls à Kinshasa, leur ennui et leur grogne grandissent aussi. Patrick Lagacé rencontre Julie Kahambwe et sa famille à Montréal pendant qu’on suit en parallèle, avec une équipe en Afrique, la dure attente de ses enfants coincés par la bureaucratie. On compare les vies, les aspirations, les espoirs et on ressent l’impuissance d’une famille divisée. Me Julius Grey, célèbre défenseur de la veuve et de l’orphelin, a pris la famille sous son aile. On vous invite à la grande finale, à l’aéroport. Préparez les mouchoirs.

En savoir plus

Émission 319

Émission du 8 septembre 2010

Cette semaine aux Francs-Tireurs, Patrick Lagacé reçoit Pierre Curzi : le grand défenseur de la diversité culturelle et de la langue française semble avoir abandonné les premiers rôles marquants comme Lucien Brouillard et Napoléon Plouffe pour jouer les seconds violons dans l’opposition. Après une carrière de comédien de plus de trente ans, un passage remarqué dans le milieu syndical en tant que président de l’UDA, Pierre Curzi est maintenant député du Parti Québécois depuis trois ans. Avec lui, on revisite sa carrière, ses vues sur la politique québécoise et sur l’avenir du Québec, on le questionne sur sa chef et en prime, on lui pose la question qui est sur toutes les lèvres : reverra-t-on Bazinet à Ste-Jeanne-d’Arc avant la fin de Virginie ?!

Richard Martineau rejoint Martin Petit le temps d’un spectacle : six ans après Humour libre, son dernier spectacle, Martin Petit revient sur scène avec Micro de feu, un spectacle qui déboulonne les tabous et les interdits. Avec lui, on explore les coulisses de l’humour au Québec. Depuis ses débuts, il y a 20 ans, non seulement les tabous de la société ont changé, mais le monde de l’humour aussi. Maintenant les immigrants, les femmes et les gays sont capable de rire d’eux-mêmes… Un gars blanc et hétéro peut-il encore faire rire ? De quoi rit-on encore au Québec ? Est-ce qu’on rit des mêmes choses selon qu’on habite Rouyn ou Québec, Montréal ou Jonquière ? L’humour québécois passé au crible…

En savoir plus