Les francs-tireurs

Émission disponible en haute définition

En rappel

Diffusion :
samedi 20 h
Rediffusion :
jeudi vers 23 h, vendredi 14 h, dimanche 15 h
Durée :
60 minutes

Du 1er avril au 7 septembre 2014


NOUS JOINDRE

Par courriel
francstireurs@telequebec.tv


Par la poste
Émission Les Francs-Tireurs
655 rue Parthenais
bureau A-105
Montréal, QC H2K 3R7

À l'antenne

Voir l'épisode

Émission 399

En entrevue, Richard Martineau rencontre l’humoriste, conteur, biologiste, animateur et auteur Boucar Diouf. Originaire du Sénégal, installé au Québec depuis le début des années 1990, Boucar Diouf a pour le Québec un amour aussi indéfectible qu’inconditionnel. Dans cet entretien à cœur ouvert, il se livre sans détour sur sa jeunesse en Afrique de l’Ouest, ses premières années à Rimouski, où il était chargé de cours à l’université, et son coup de foudre pour ce Québec qu’il définit comme « métissé serré ». La tempête violente sur les réseaux sociaux déclenchée le printemps dernier à la suite de la publication d’un texte d’opinion où il s’exprimait contre la fraternité raciale l’a profondément ébranlé et lui a laissé des cicatrices. « Les noirs ne sont pas un groupe monolithique et je ne suis la propriété de personne », plaide-t-il.

Le Dr Julien est inquiet pour « ses » enfants. Ceux du quartier Hochelaga-Maisonneuve, où est situé son centre de pédiatrie sociale, et qui fréquentaient trois écoles du coin (Baril, Saint-Nom-de-Jésus et Hochelaga), avant que les moisissures et l’apparition de problèmes de santé ne les en chassent. Depuis la rentrée de 2012, et même depuis celle de 2011 dans le cas de l’école Baril, les élèves ont été relocalisés dans des écoles secondaires qui ne sont plus accessibles à distance de marche. Conséquence : le Dr Julien ne peut plus les suivre aussi facilement, rencontrer leurs parents, leurs professeurs et la communauté qui est à la base de son approche. Dans un milieu défavorisé, cela est tout sauf banal. « Cette coupure fragilise dangereusement le développement et l’avenir des enfants, sans compter les problèmes de santé qui, dans certains cas, ne sont pas disparus », nous raconte-t-il. Benoît Dutrizac le rencontre devant les fenêtres barricadées de l’école Baril.

En savoir plus

Diffusion :
Prochaine diffusion Samedi 30 août 2014 - 20 h
Rediffusions :
Dimanche 31 août 2014 - 15 h
Jeudi 4 septembre 2014 - 23 h 27
Vendredi 5 septembre 2014 - 14 h

Voir l'épisode

Émission 407

Lise Payette, féministe et souverainiste. Féministe par ses racines, celles de sa grand-mère, Marie-Louise, dont on a appris à connaître les maximes. Et féministe par ce que lui a enseigné le travail de terrain plutôt que les livres. Lise Payette a consacré sa vie aux femmes, sa plus grande source d’inspiration et d’ambition. Elle aurait souhaité, en tant que première ministre dédiée à la condition féminine, en faire plus lors de ses années en politique. Elle en aura finalement fait plus par ses milliers d’heures à la télévision et ses milliers d’auditeurs. Ses téléromans, de La bonne aventure en passant par Les Dames de cœur et Marilyn, ont amené les femmes à réaliser qu’elles pouvaient prendre des décisions pour elles-mêmes, et les hommes à se voir autrement. Mais le travail de Lise Payette, la grande communicatrice, avait commencé bien longtemps avant. Cinquante ans plus tôt, pour être exact, avec l’émission de radio Interdit aux hommes, puis, à la télé, avec Appelez-moi Lise. Aux Francs-tireurs, c’est elle qui doit cette fois répondre aux questions de Benoît Dutrizac.

En savoir plus

Diffusion :
Samedi 6 septembre 2014 - 20 h
Rediffusions :
Dimanche 7 septembre 2014 - 15 h
Lundi 8 septembre 2014 - 14 h 30
Mardi 9 septembre 2014 - 23 h
Mardi 9 septembre 2014 - 3 h 02

Tous les épisodes

ZONE VIDÉO

Épisodes en version intégrale

Retrouvez tous les épisodes des Francs-tireurs en vidéo sur demande.